La mairie d'Orléans et le patrimoine. Une politique de façades

La mairie d’Orléans ne manque jamais une occasion de communiquer sur le nombre de façades à pans de bois qu’elle a contribué à ravaler, sur les pots de fleurs qu’elle a installés ou sur les éclairages tamisés qu’elle a réalisés. Si l’on ne peut que se réjouir des actions d’embellissement menées par la municipalité au cœur de notre cité, (avec, il est vrai, le concours financier actif des habitants, qui prennent en charge les 2/3 des frais de ravalement), l’on doit aussi convenir que ces spectaculaires opérations de toilettage ne suffisent pas à masquer de réelles lacunes en matière de préservation et de valorisation du patrimoine.

Le site de la Motte Sanguin constitue à n’en pas douter un cas d’école en matière de gâchis patrimonial, avec une accumulation invraisemblable de légèretés et de négligences. Pendant des années, cette incurie municipale a encouragé tous les pillages de la part d’individus peu scrupuleux qui firent faire main basse sur les parquets, les moulures, les boiseries du château, défonçant les cloisons, endommageant les huisseries, prenant et arrachant tout ce qui était exploitable, vandalisant le reste. Finalement, la ville, incapable de faire face à ses responsabilités de protection et de restauration, a fait le choix malencontreux de vendre ce domaine, laissant échapper par inertie ce qui constituait pourtant l’un des joyaux de son patrimoine.

ImageBien des églises d’Orléans sont également en piteux état, comme saint Euverte fermée et transformée en un dépôt lapidaire suintant d’humidité, ou ND de Recouvrance, dont le clocher nécessite des travaux d’urgence. Les crytpes de Saint Aignan et de Saint Avit, qui constituent pourtant des merveilles de l’époque romane, sont fermées presque toute l’année. Qui s’en soucie ?

Le patrimoine culturel n’est pas mieux loti. Le musée historique et archéologique de la ville d’Orléans reste portes closes le plus clair du temps faute de personnel pour le surveiller. Ses locaux sont trop exigus et toute sa muséographie est à revoir. Le Musée des Beaux Arts souffre également de moyens insuffisants pour servir les ambitions culturelles qui devraient être celles d’une capitale régionale. La médiathèque tire la langue pour acheter des ouvrages nouveaux, et son fonds patrimonial mériterait un recollement complet, ainsi que des achats sélectifs pour combler les lacunes de ses collections.

Enfin, en matière de patrimoine urbain, si la ville s’est bien dotée d’une ZPPAUP, (ce qui est heureux), celle-ci a vu ses protections démantelées par l’action des députés Grouard et Carré qui ont eu à cœur de réduire les pouvoirs des Architectes des Bâtiments de France.

Que dire enfin des désastreux projets urbains de la rue des Halles (qui a pratiquement achevé de raser les derniers ilôts du secteur médiéval du Châtelet) et de la rue des Carmes, où la ville se propose de détruire froidement deux dizaines d’immeubles pour implanter une grande surface commerciale ?

La politique patrimoniale d’une capitale régionale ne saurait se confondre avec des actions cosmétiques d’embellissement ou de pomponnage, ni se résumer au décompte complaisant des façades ravalées et des pavés posés. Elle devrait être beaucoup plus globale, plus ambitieuse et plus cohérente. Car ce n’est pas en grattant une façade à pans de bois rue de Bourgogne qu’on s’autorise à éventrer la rue des Carmes, ni en exposant les œuvres de Florence Cassez au Zénith qu’on s’exonère d’avoir une action culturelle d’envergure dans les musées, les écoles, les bibliothèques et les rues d’Orléans.


2 thoughts on “La mairie d'Orléans et le patrimoine. Une politique de façades

  • conservateur...

    je ne puis m’empêcher une fois de plus de dénoncer la mauvaise action qui a été faite aux Orléanais en les dépossédant de l’ancien évêché au profit d’un projet universitaire douteux, alors qu’il eût été plus logique d’y installer le musée prévu dès 1790 : quel bel ensemble culturel cela eût fait avec la proximité de la cathédrale, du musée des Beaux-Arts, de la salle des thèses, etc…. Mais voilà, dans cette affaire, la majorité et l’opposition ont largement démontré que chaque fois qu’il y a un mauvais coup à faire aux citoyens elles marchent toutes d’un même pas…

    Reply
  • Nana

    Aur’iez vous un lien vers les intentions de l’opposition si elle remportait les prochaines municipales concernant les Carmes? Merci

    Reply

Speak Your Mind

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>